Tchernobyl: La France va verser 47 millions d’euros pour le sarcophage

NUCLÉAIRE – Le sarcophage de la centrale de Tchernobyl, destiné à contenir la radioactivité, doit être remplacé…

Vingt-cinq ans presque jour pour jour après la catastrophe de Tchernobyl , l’Ukraine a obtenu de la communauté internationale 550 millions d’euros pour la construction d’un nouveau sarcophage sur le site de la centrale nucléaire, a annoncé mardi le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, qui considère ce chiffre «provisoire» . Les dirigeants du G8 et de l’Union européenne sont réunis à Kiev pour aider l’Ukraine à financer une réponse à long terme pour la catastrophe. Le pays victime du plus grave accident nucléaire demandait 740 millions d’euros, la moitié de la somme nécessaire à la construction du nouveau sarcophage qui recouvrira la structure protégeant actuellement le réacteur n°4 de Tchernobyl.

La France, co-présidente de cette conférence, s’est engagée à hauteur de 47 millions d’euros. La Banque européenne de reconstruction et de développement(Berd) a promis 120 millions d’euros et la Commission européenne, par la voix de son président José Manuel Barroso, 110 millions d’euros. L’agence russe Interfax, citant des sources diplomatiques, a estimé le montant total du G8 à 332 millions d’euros. L’un des points d’interrogation est le montant du don du Japon, d’ordinaire l’un des principaux donateurs de Tchernobyl, mais qui a maintenant d’autres préoccupations (lien).

Sceller le réacteur pour au moins cent ans

Le container en béton posé dans l’urgence après l’accident laisse toujours s’échapper des particules radioactives dans l’atmosphère et dans l’eau. Il a déjà été renforcé en 2008. Les trous dans la fissure de l’abri de béton du réacteur représentent actuellement une surface de 100 m2 selon l’organisation Tchernobyl Children International. Le futur sarcophage ferait plus de 100 m de haut et serait constitué de 29.000 tonnes d’acier. Il permettrait de sceller le réacteur jusqu’à la fin du XXIe siècle au moins. Durant cette période, le réacteur serait démantelé et les déchets radioactifs seraient déménagés.

La réunion de ce mardi est le point de départ d’une semaine de commémorations en Ukraine. Le bilan total et les conséquences sanitaires de Tchernobyl font encore l’objet de débats vingt-cinq ans plus tard. Il est toujours interdit d’accéder à un rayon de 30 km autour du site.

source : 20minutes.fr

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :