Catastrophe nucléaire. Tests de radioactivité sur le lait maternel

Alors que, la nuit prochaine, la zone de 20 km autour de Fukushima deviendra interdite, des tests seront désormais conduits sur le lait maternel. Une soixantaine de familles, bravant les forts taux de radioactivité vivent encore à proximité de Fukushima. Selon l’OCDE, le Japon souffrira très longtemps de cette catastrophe hors du commun. A Paris, Greenpeace a accroché une banderole anti-nucléaire sur le fronton du siège d’EDF.

13H45. Une banderole de Greenpeace contre le nucléaire sur le siège d’EDF à Paris
L’opération spectaculaire des anti-nucléaires visait à réclamer une nouvelle fois la sortie du nucléaire dès que possible alors que le PDG d’EDF, Henri Proglio avait invité les journalistes au siège de son entreprise pour parler des « enseignements post-Fukushima ».

13H06. Tests de radioactivité sur le lait maternel « par précaution »
« Nous considérons qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter », déclare Yukio Edano, porte-parole du gouvernement, cité par l’agence Kyodo. « Mais il est compréhensible que des mères se fassent du souci. Juste par précaution, instruction a été donnée » de procéder à des tests. Des éléments ont été trouvés dans quatre échantillons de lait provenant de mères vivant dans quatre préfectures proches de Tokyo. Cette radioactivité est inférieure à la limite maximale autorisée pour l’eau des bébés (100 becquerels par kilogramme).

7H39. L’OCDE divise par 2 sa prévision de croissance
L’OCDE a réduit de moitié, à 0,8%, sa prévision de croissance en 2011 pour le Japon affecté par un séisme, mais l’organisme a estimé que l’économie nippone croîtrait plus vite que prévu en 2012 grâce aux travaux de reconstruction.

4H29. Le périmètre des 20 km devient zone interdite
Le rayon d’évacuation de 20 km mis en place autour de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima va devenir zone interdite, a annoncé jeudi le Premier ministre japonais Naoto Kan. Cette interdiction, qui devrait devenir effective la nuit prochaine vise à permettre un contrôle effectif de la zone. En inspectant plusieurs milliers de maisons, la police a découvert que plus de 60 familles y vivaient toujours en dépit des risques liés aux radiations.

source : letelegramme.fr

pour toute autre info sur l’actu nucléaire au japon : http://lesmoutonsenrages.wordpress.com

pétition sortir du nucléaire faites comme le journal libre : signez : http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2011N8209

Publicités

, , , , ,

  1. #1 par voltigeur le 21 avril 2011 - 18 h 44 min

    tu as remarqué comme ils sont gentils?? rien à craindre, pas de soucis, ce qu’ils ne disent pas c’est que, comme pour Tchernobyl ce sera une zone interdite pour des milliers d’années, qu’ils ont attendus trop longtemps pour évacuer les pauvres gens…..dans quelques années on aura une épidémie de cancer, faudra pas chercher la cause!!

    • #2 par journal_libre le 21 avril 2011 - 18 h 56 min

      c’est clair :O

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :