La sécurité routière cherche un nouveau souffle

L’objectif de faire passer le nombre de tués sur les routes sous la barre des 3 000 en 2012 sera difficile à tenir

Un policier mesure les vitesses des véhicules à l’aide d’un contrôleur de vitesse .

C’est peu dire que l’alerte est sérieuse. Sans même parler des faits divers tragiques du week-end du 17 avril impliquant des conducteurs en état d’ivresse, le nombre de tués sur les routes a augmenté de plus de 10 % au premier trimestre 2011 par rapport à la même période de 2010.

Après un mois de janvier catastrophique – qui a vu bondir le nombre de morts de plus de 21 % –, le mois de février a confirmé cette tendance inquiétante avec une croissance de 7,5 % des décès. Si la hausse a été beaucoup plus modérée en mars (+ 2,7 %), huit personnes de plus sont mortes sur la route par rapport à mars 2010.

« Les conditions météorologiques expliquent en grande partie ces évolutions, estime Michèle Merli, la déléguée interministérielle à la sécurité routière. L’an dernier, il a beaucoup neigé en janvier et février, ce qui a dissuadé les déplacements de deux-roues et fait baisser la vitesse moyenne de circulation. En revanche, cette année, il n’y a pas eu de neige mais du verglas, moins dissuasif mais très dangereux. »
« Le message de laxisme » des parlementaires

Par ailleurs, le retour de la croissance aidant, le trafic routier a augmenté, et avec lui le risque d’accidents. « La tendance est similaire partout en Europe, remarque Michèle Merli. Il se peut qu’il y ait un relâchement de la part des conducteurs, une baisse de vigilance. »

Pour Bernard Pottier, président de la Prévention routière, pas de doute : « La météo a un impact minoritaire. L’essentiel, c’est le message de laxisme qui a été envoyé en fin d’année aux conducteurs par les parlementaires. »

À l’occasion de la discussion de la loi sur la sécurité intérieure, ces derniers ont en effet assoupli les règles de récupération des points de permis, contre l’avis du gouvernement. « L’effet est dévastateur, estime Bernard Pottier.

En matière de sécurité routière, le message envoyé par les pouvoirs publics est essentiel et se ressent immédiatement dans les statistiques. » « Nous payons la passivité des décideurs face à la désinformation sur les radars et le permis à points, complète Chantal Perrichon, la présidente de la Ligue contre la violence routière. Il n’y a aucun effort de communication pour justifier la pertinence de ces mesures. »

Michèle Merli affirme pour sa part que la volonté politique du gouvernement n’a pas fléchi. « À l’occasion de la discussion sur la loi de sécurité intérieure, on n’a parlé que de l’initiative des parlementaires. Or cette loi contient toute une série de mesures qui renforcent la répression contre les grands délits routiers. »
Un éthylotest antidémarrage obligatoire pour les récidivistes

Ainsi, les tribunaux pourront enfin condamner un récidiviste de la conduite en état d’ivresse à installer sur son véhicule un éthylotest antidémarrage. Un système réclamé depuis des années par les associations et qui, selon Bernard Pottier, permet de faire baisser la récidive de 50 % dans les pays qui l’ont expérimenté. Mais les décrets d’application se font attendre.

« La loi a été promulguée le 14 mars, les décrets sont à la signature et devraient être publiés dans les semaines qui viennent », promet Michèle Merli. De même, la loi rend automatique la peine de confiscation du véhicule – sauf motivation expresse du juge – pour les grands délits routiers en récidive, comme la conduite en état d’ivresse ou les grands excès de vitesse.

Mille radars supplémentaires devraient par ailleurs être installés sur les routes d’ici à 2012. Surtout, les radars mobiles dits de troisième génération, promis depuis 2006, devraient enfin être expérimentés l’été prochain.

« Embarqués dans des véhicules de police banalisés, ils pourront contrôler aussi bien la vitesse que les déplacements sans clignotants ou l’utilisation du téléphone au volant », précise Michèle Merli. Leur impact sera aussi psychologique : un conducteur pourra être contrôlé, sans le savoir, par la voiture qui se trouve juste derrière lui…
Interdiction du kit mains libre

Un autre dossier – brûlant – attend sur le bureau de la déléguée interministérielle : celui de l’interdiction du kit mains libres pour l’usage du téléphone portable. Une étude scientifique a été remise en décembre dernier à Michèle Merli, sans qu’aucune décision n’ait encore été prise.

« Et pourtant, cette expertise montre bien que le risque d’accident est multiplié par trois quand on téléphone au volant, que l’on tienne le téléphone à la main ou qu’on utilise un kit mains libres, assure Chantal Perrichon. Qu’attend-on encore pour prendre une décision ? »

« Il est indéniable que l’utilisation du téléphone, même en kit mains libres, réduit l’attention du conducteur, confirme Michèle Merli. Pire, les experts nous alertent sur l’usage que les jeunes – très accros aux SMS – font des écrans. »

Toute décision est renvoyée pour le moment au prochain comité interministériel sur la sécurité routière, annoncé dans un premier temps pour la fin du mois et prévu dorénavant « avant l’été ». Le nouveau ministre de l’intérieur Claude Guéant a promis hier qu’il « constituerait un pas de plus » en matière de sécurité.

Les associations comptent sur Claude Guéant, « fin connaisseur de ce dossier », pour redonner de l’élan à la politique de sécurité routière. Mais l’objectif fixé par Nicolas Sarkozy en 2007 de faire passer le nombre de tués sur les routes sous la barre des 3 000 en 2012 sera difficile à tenir. « Il faudrait pour cela que la baisse atteigne plus de 13 % en 2011, estime Bernard Pottier. Ce qui sera très difficile avec le premier trimestre que nous avons connu. »

source: la-croix.com

Publicités

, , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :