Tuerie de Nantes : la voiture du père retrouvée dans le Var

Ou est passé Xaxier Dupont de Ligonnès ? Ce père de famille de 50 ans est devenu le suspect n°1 dans l’affaire de la famille nantaise assassinée. La traque se concentre ce vendredi dans le sud de la France. Les enquêteurs ont retrouvé sa trace dans le Var, notamment près de Fréjus, grâce à l’utilisation de sa carte bancaire le 14 avril dernier.

Ce vendredi matin, on apprend également que la voiture avec laquelle il voyageait, une citroen C5, bleu métallisée, a été retrouvée sur le parking d’un hôtel Formule 1 à Roquebrune-sur-Argens (Var). Xavier est-il toujours dans ces parages ou a-t-il fait du chemin depuis ?

Jeudi, les corps des cinq membres de la famille, la mère Agnès, 49 ans, les deux fils aînés, Arthur, 21 ans, et Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans, et enfin de Benoît, 13 ans, ont été retrouvés sous la terrasse de la maison familiale, boulevard Robert-Schuman à Nantes (Loire-Atlantique). L’autopsie pratiquée ce vendredi déterminera la cause précise des décès, mais il semble que les cinq personnes ont été froidement abattues par arme à feu.

Cette découverte macabre a totalement modifié les paramètres de l’enquête. De disparition inquiétante, le parquet de Nantes est passé à la piste d’un quintuple assassinat savamment préparé.

Et le père, toujours porté disparu, fait bien sûr figure d’instigateur de cette tragédie. Xavier Dupont de Ligonnès, issu d’une famille catholique de Versailles, passait à Nantes pour un bon père de famille tranquille. Pourtant pas mal de zones d’ombres l’entourent. «On n’a jamais trop su ce qu’il faisait dans la vie», confie un ami d’un de ses fils. Gérant d’une société basée à Pornic, qui démarche les restaurants pour figurer dans des guides touristiques, président de l’association La Route des commerciaux (qui offre une aide aux adhérents pour organiser leur tournée)… Des activités qui ne semblent pas lui rapporter beaucoup. Ce qui revient dans les témoignages, c’est qu’on le voit partir le lundi et revenir en fin de semaine, a priori pour son travail. De là à imaginer une double vie ?

Il est décrit par un ami d’enfance comme le chef de cette famille très discrète, très croyante et pratiquante, dont les membres «le suivaient les yeux fermés». Cette homme a-t-il été capable de planifier sa disparition après avoir assassiné tous les membres de sa familles ? Plusieurs éléments accréditeraient cette hypothèse. L’employeur de la mère de famille a été prévenu qu’elle ne viendrait pas travailler d’abord parce qu’elle était souffrante? Puis, une lettre est arrivée dans l’établissement scolaire des deux plus jeunes enfants, prévenant qu’ils ne reviendraient pas car ils suivaient leur père vers l’Australie où ce dernier venait d’être muté. Enfin, des éléments recueillis par les enquêteurs permettent d’établir que Xavier avait acheté une pelle, des sacs de couchage (les corps découverts étaient enveloppés dans des sacs de couchage) et de la chaux quelques jours avant les faits.

Agent secret pour le compte des Etats-Unis

Et puis, il y a ce délire qui précède la tragédie. A certains, il écrit qu’il doit partir en Australie à cause d’une mutation urgente. A d’autres, il raconte qu’il est en fait un agent secret travaillant pour le compte des Etats-Unis, et plus particulièrement pour la DEA (Drug enforcement admnistration), l’agence fédérale chargée de la lutte contre les stupéfiants. Il dit qu’il doit d’ailleurs témoigner aux Etats-Unis dans le cadre d’une affaire de drogue.

Est-ce une destination qu’il envisage ? D’après des proches, il a déjà vécu outre-Atlantique avec sa famille. Une étape parmi tant d’autres dans une vie émaillée de nombreux déménagements. Les Dupont de Ligonnès ont séjourné à Draguignan (Var), deux de leurs enfants seraient nés là. D’après France-Soir, ils sont également passés par Vaison-la-Romaine (Var) et Pornic (Loire-Atlantique) avant de s’installer à Nantes.

Alors que Xavier de Ligonnès est activement recherché, à Nantes, les proches et les camarades de classes des deux plus jeunes enfants sont sous le choc. Une cellule psychologique a été mise en place dans le lycée privée qu’ils fréquentaient.

source : leparisien.fr

Publicités

, , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :