Les zones d’ombre du drame de Nantes

Les recherches pour retrouver Xavier Dupont de Ligonnès, dont la femme et les quatre enfants ont été retrouvés assassinés, n’ont toujours rien donné. Le point sur l’enquête.

• Une maîtresse qui craint pour sa vie. Faute d’avancées dans la recherche de Xavier Dupont de Ligonnès, toujours en fuite, les enquêteurs s’efforcent de cerner sa personnalité. On sait aujourd’hui que le père de famille nantais soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants, avait contracté une dette de 50000 euros auprès de l’une de ses amies, qui pourrait être sa maîtresse. Selon une information du Point.fr confirmée à l’Agence France-Presse de source policière, cette femme s’est présentée dans un commissariat de la région parisienne dans la nuit de jeudi à vendredi, et a montré aux policiers un SMS envoyé, selon elle, par Xavier Dupont de Ligonnès. « Elle a dit également craindre pour sa vie et a quitté son domicile. Par précaution, elle s’est réfugiée chez une amie qui vit dans un département francilien », croit savoir Le Point.

• Une situation financière floue. Xavier Dupont de Ligonnès avait créé une entreprise de service à Pornic en 2003. Selon une source proche de l’enquête, il pourrait s’agir d’une vitrine qui lui aurait permis d’emprunter de l’argent « et pas seulement auprès des banques ». Dans Le Journal du Dimanche, un proche de l’une de ses filles explique qu’elle-même « ne savait pas trop dire ce qu’il faisait ». Tout juste peut-on affirmer que Xavier Dupont de Ligonnès quittait le domicile familial du dimanche soir au vendredi soir, pour « démarcher des clients » pour sa société, qui référençait des établissements par Internet. Mais selon le procureur de la République de Nantes, il avait, en 2010, déclaré un revenu dérisoire de 4000 euros. Un salaire incompatible avec le train de vie de la famille, qui possédait quatre voitures, et dont le seul loyer mensuel dépassait 1300 euros.

 Un scénario prémédité. Témoignages et éléments recueillis par les enquêteurs dessinent le scénario d’un quintuple meurtre apparemment calculé et prémédité. En février 2011, Xavier Dupont de Ligonnès inscrit récemment dans un stand de tir de Nantes, annonce que son père décédé lui a légué une carabine 22 long rifle. Il vient même l’essayer, munie d’un silencieux. C’est le même calibre que celui de l’arme du crime, non retrouvée. Ses fils Thomas et Benoît l’accompagnent à la société de tir. Mais la semaine précédant le drame, il vient quatre fois au stand et la dernière fois, le 1er avril, il annonce que ses fils ne pourront venir la semaine suivante. Le 4 avril, l’école de ses deux plus jeunes enfants est informée qu’ils sont malades. Le 11 avril, deux courriers, un à l’école des enfants et un autre à celle qui employait la mère, invoquent une mutation professionnelle soudaine en Australie. D’autres courriers sont envoyés à des amis et évoquent un programme de protection des témoins. Depuis, les policiers ont découvert la trace d’achats pour le moins curieux : chaux vive, sacs en toile de jute, produit nettoyant désincrustant, diable, pelle, qui déclencheront la fouille approfondie d’une maison pourtant parfaitement nettoyée et vidée. Les cinq corps ont été retrouvés enterrés sous la terrasse.

• Des résultats d’autopsie remis en cause par un témoignage. D’après l’autopsie, les victimes auraient été tuées de façon « méthodique » dans leur sommeil, autour du 3 et du 4 avril. Des analyses sont en cours pour vérifier si elles ont au préalable été droguées. Mais samedi, un témoignage troublant a remis en cause la date retenue par les enquêteurs pour la mort de la mère. Une voisine de la famille a affirmé sur RTL avoir vu celle-ci vivante le 7 avril. « On a parlé du beau temps, des banalités. Je m’en souviens très bien », a-t-elle affirmé. Le procureur a précisé samedi que la date exacte des décès n’était pas encore « déterminée avec certitude et ne pouvait l’être au jour près par les légistes ». Il a néanmoins dit que le témoin serait réentendu.


Crédits photo : -/AFP

• Les recherches s’intensifient. Samedi, un mandat de recherche international a été diffusé afin de retrouver Xavier Dupont de Ligonnès. Pour l’heure, il est recherché à titre de « témoin » dans l’information judiciaire contre X pour assassinats ouverte vendredi. C’est la raison pour laquelle il ne fait pas l’objet d’un mandat d’arrêt.

• On perd sa trace dans le Sud de la France. Xavier de Ligonnès aurait passé la nuit du mardi 12 au mercredi 13 avril dans la commune du Pontet, dans le Vaucluse, comme en attestent des réquisitions bancaires menées sur ses comptes. Sa présence est également signalée le jeudi 14 avril à 200 kilomètres de là, à Roquebrune-sur-Argens, dans le Var, où il a été vu pour la dernière fois le lendemain. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, les enquêteurs y ont retrouvé l’une des voitures du couple, une Citroën C5 bleue métallisée. Le procureur a annoncé samedi qu’une « perquisition avait eu lieu à Grimaud chez une tante de Xavier Dupont qui aurait pu constituer un éventuel point de chute, mais que cette opération n’avait pas apporté d’élément utile à l’enquête ».

• Une « coïncidence » troublante. Les enquêteurs s’interrogent enfin sur le possible lien entre la date de passage dans le Var de Xavier Dupont de Ligonnès, et la disparition d’une femme, le 14 avril, dans ce département. Le procureur de Nantes ne fait que s’étonner pour le moment de cette « coïncidence », précisant que le lien entre les deux affaires est « prématuré ». Il indique toutefois que la disparue, Colette Deromme, vivait dans le village de Lorgues, où a séjourné la famille Dupont de Ligonnès avant 2003.

Si vous disposez d’informations sur cette affaire, vous pouvez contacter les enquêteurs en téléphonant au             02.53.46.74.20      .

source : lefigaro.fr

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :