Les chevaux sauvés, les agresseurs toujours pas retrouvés

Les chevaux de Dinant, sauvagement agressés à coups de rames de canoë, sont sains et saufs. Un fait-divers qui a trouvé un énorme élan de solidarité sur les réseaux sociaux. Les agresseurs courent toujours.

Tibet et Popupka, deux des trois chevaux agressés lundi en fin d’après-midi en bord de Lesse par des kayakistes, sont hors de danger. Hospitalisés d’urgence à la clinique de l’ULG suite aux graves coupures et aux différentes fractures, les deux chevaux vont bien.

C’est ce qu’a assuré la propriétaire des bêtes, Bérengère Fayt : « Les chevaux vont bien! Les suites des opérations sont bonnes pour l’instant. L’étalon Tibet a eu un réveil difficile mais il va bien. La jument Popupka semble bien accepter le traitement qu’elle a dû subir suite aux complications et à sa trachéotomie ».

Un message rassurant pour ce fait-divers qui a mis en émois les utilisateurs du réseau social Facebook, où l’information s’est propagée comme une traînée de poudre. Mercredi soir, l’appel à témoins lancé sur cette plate-forme d’échange comptait plus de 100.000 adhérents.

Sans succès pour l’instant, puisque les agresseurs, des kayakistes qui se seraient servis de leur rames et de pierres pour agresser les pauvres bêtes, n’ont toujours pas été localisés.

source : 7sur7.be

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :