Quotas : Blanc en a vu de toutes les couleurs

Laurent Blanc - conférence de presseLaurent Blanc en conférence de presse
© RB

C’est un Laurent Blanc contrit mais déterminé qui s’est exprimé vendredi soir sur l’affaire des quotas. Le sélectionneur, au cœur de la tourmente, a tenu à s’excuser pour ses « propos blessants » et a avoué « avoir songé à démissionner ». Si Blanc n’a pas été sanctionné, les séquelles de cette affaire de discrimination risquent de fragiliser encore un peu plus le foot français. Ce dernier n’en avait franchement pas besoin.

Un Blanc cassé mais longue durée. C’est l’impression produite par le sélectionneur après son passage au journal télévisé de TF1 vendredi soir. Invité à s’expliquer sur ses déclarations lors de la fameuse réunion publiée par le site Mediapart le 28 avril dernier, le coach des Bleus n’a pas cherché de faux-fuyants et a adopté la même ligne directrice que précédemment : « Il y a beaucoup de colère vis-à-vis de moi pour avoir tenu ces propos qui, sortis de leur contexte, ont fait un amalgame qui a été blessant pour les gens », a-t-il ainsi réaffirmé. Sans tomber pour autant dans la paranoïa, il a réfuté que l’idée de cette réunion ait pu être « un piège ». « Le rôle du sélectionneur était de partager cette réunion-là ».

« Le sélectionneur sera le même mais l’homme sera différent ». Laurent Blanc

Refusant la politique de l’autruche, il a également tenu à revenir sur l’épineux sujet des joueurs binationaux. « Vous avez deux positions sur les joueurs à double nationalité : ou, comme je l’entends souvent, c’est un faux débat et c’est un faux problème, à ce moment-là, le débat est clos », a-t-il argumenté. « Ou alors vous pouvez admettre qu’il y a une problématique, et à ce moment-là, il faut échanger, discuter, c’est un sujet sérieux, compliqué », a-t-il poursuivi. « Dans notre pays, il est difficile de débattre, d’émettre, d’échanger, de discuter sans que l’interprétation de vos mots soit différente de ce que vous pensez », a-t-il jugé, relevant un climat « très tendu »actuellement en France sur les sujets liés à l’immigration. « C’est très violent », concluait-il. Interrogé sur l’avenir, l’entraîneur tricolore a ajouté avec gravité : « Le sélectionneur sera le même mais l’homme sera différent ».

Blanc entre gris clair et gris foncé

Car c’est bien un homme meurtri qui s’est expliqué face aux Français. « J’ai très mal vécu cette affaire, je la vis encore très mal », a-t-il témoigné, insistant un peu plus tard : « Je ne souhaite ça à personne »« On est allé au-delà du sélectionneur, on a touché l’homme, c’est une période très difficile à supporter ». Déchaînant une tornade médiatique, ses propos ont divisé l’opinion publique, les instances politiques allant même jusqu’à créer des distensions au sein des anciens joueurs de France 98. Avec toutes les manœuvres de récupération qu’une telle opportunité peut présenter…« On ne devient pas sélectionneur pour ça, pour être au milieu de cette agitation, de cette tempête », a rappelé Laurent Blanc. Dans ces conditions, et comme certaines fuites le laissaient entendre, il n’a pas été surprenant d’apprendre que l’ancien entraîneur des Girondins de Bordeaux avait songé à démissionner. « Ça m’a effleuré l’esprit, oui », a-t-il consenti du bout des lèvres.

Mais, alors que le bateau bleu tangue de nouveau dangereusement, quelques mois après le fiasco du mondial et ses conséquences désastreuses, le capitaine a maintenu son intention de ne pas quitter le navire. « Le moral et l’envie de continuer ont repris le dessus. Démissionner n’aurait pas été la bonne solution. Je dois continuer. J’ai été engagé pour cela. Je vais me concentrer sur mon unique objectif, qui est la qualification » pour l’Euro 2012″, a-t-il poursuivi, tentant de recentrer le débat sur le terrain du sport. Il n’empêche. Si Blanc a été exempté de toute sanction par la commission d’enquête qui a statué sur ces évènements, c’est l’image du foot français qui se retrouve encore entachée. De façon indélébile.

source : sport.francetv.fr

Publicités

, , ,

  1. #1 par le journal de personne le 15 mai 2011 - 16 h 59 min

    L’or en blanc

    Laurent Blanc, mon petit Lolo… lol pour les plus grands.
    Regarde-moi bien les yeux dans les yeux et dis-moi que tu ne vas pas toi aussi nous prendre pour des bleus.
    Non… je ne te parlerai même pas de quottas, ni de statistiques à la noix… Non je ne vais pas te la jouer plus royaliste que les rois, ni plus réaliste que les rats de la DTN. On n’en est pas là… Laurent… tu le sais bien au fond qu’il n’y a pas lieu de distinguer, surtout quand on se veut joaillier entre l’or jaune, l’or blanc ou l’or noir…
    Mais ce n’est pas de ça qu’il s’agit. Tu as dit clairement pour ceux qui aiment le même sport que toi, que ces blacks, que tu adores par ailleurs, ont une valeur athlétique supérieure à la notre. Comme dirait l’autre, ils courent plus vite, sautent plus haut et frappent plus fort.
    Joli compliment ou triste constat ? That’s the question !
    Non je ne te fais pas marcher, je marche, je cours et je vole à ton secours pour dire Non… ce n’est pas une estocade de la part du sélectionneur national, mais juste une boutade…
    Un petit sourire de vestiaire… tu n’es pas R A C I S T E mais avec ce genre de dixit, tu incites nos petits poussins à le devenir. Racistes ! Et nos cadets à s’en souvenir…
    Pour les blancs comme pour les noirs, c’est le tacle de trop, celui qui te vaut une suspension, quand on applique seulement les règles du jeu… ou que l’on se rappelle du premier principe: le respect de l’AUTRE.
    Ce qui ne veut surtout pas dire carte blanche pour égratigner les siens… et c’est ce que tu as fait, mon grand Lolo, à l’insu de leur plein gré, tu as marché sur le pied de tes coéquipiers… ce sont les tiens que tu as offensé noir sur blanc : sous prétexte que les catalans t’ont attesté : qu’on peut escalader le Mont Blanc sans le concours d’un seul black.
    Si j’étais toi, je n’hésiterai pas une seconde : je rendrais mon tablier pour donner la plus belle leçon de FAIR-PLAY… Liberté… que m’importe ton nom, si le ballon ne redevient pas rond pour tout le monde…

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/lor-en-blanc/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :