journal_libre

Cet utilisateur n'a partagé aucun renseignement biographique

Page d'accueil: http://smartphonesactus.wordpress.com

Le retour !

Après prés de 2 ans d’inactivité, le journal libre marque son grand retour. avec encore plus d’articles.

Poster un commentaire

le pacte 2012 – institut pour la justice

l’association Institut pour la justice,  une association loi de 1901, crée en 2007, mène une action pour réformer la justice. Le principal but de cette association est que la justice défende autant les victimes que les coupables. Voici l’exemple de Joel et Corinne qui ont perdu leur fils suite à une agression à l’arme blanche. Voyant à leur grande surprise que la justice ne faisait rien pour le décès de leur fils ils ont décidé de rejoindre l‘institut pour la justice pour que d’autres parents ne subissent pas la même chose.

pour voir la vidéo faite par le père de cette victime expliquant le déroulement des faits cliquez sur le lien si dessous:

http://www.pacte2012.fr/video

 

pour signer le pacte 2012 de l’institut pour la justice cliquez sur ce lien :

http://www.pacte2012.fr/pacte.php

Poster un commentaire

SEPT ENFANTS INTOXIQUÉS APRÈS AVOIR MANGÉ DES STEAKS HACHÉS

Sept enfants intoxiqués après avoir mangé des steaks hachés

La panique n’est pas prête de retomber. Alors que l’on vient seulement de découvrir l’origine de la contamination meurtrière, causée par la bactérie Eceh, qui a fait 35 morts en Europe, sept enfants ont été hospitalisés entre mercredi et jeudi au CHU de Lille suite à une intoxication alimentaire grave. L’un d’entre eux a pu sortir. Ils ont été contaminés par une bactérie E. coli en mangeant des steaks surgelés vendus dans des magasins Lidl.
Leur état est jugé sérieux mais stable ce jeudi matin. « Cette infection à Escherichia coli ne présente aucun lien, à ce jour, avec l’épidémie récemment survenue en Allemagne », a assuré mercredi l’Agence régionale de santé (ARS). Des examens sont en cours, les résultats seront connus jeudi dans la matinée.
Le fabricant des steaks hachés incriminés a annoncé le rappel de tous les lots concernés. Ce sont des boîtes de 1 kg (10 steaks de 100g) avec une date limite de consommation fixée aux 10, 11 et 12 mai 2012.

(Source : lefigaro.fr)

, , ,

Poster un commentaire

DSK à nouveau devant la justice américaine

Dominique Strauss-Kahn, le 19 mai.

AP/Richard Drew

 

Plus de deux semaines après sa libération sous caution, Dominique Strauss-Kahn comparaîtra, lundi 6 juin, devant la cour suprême de l’Etat de New York, pour une audience préalable essentiellement technique.

Lors de cette audience, qui aura lieu en début d’après-midi (heure de Paris), M. Strauss-Kahn devra dire s’il plaide coupable ou non-coupable aux sept charges qui pèsent contre lui : « acte sexuel criminel au premier degré » – ce chef d’accusation, qui n’existe pas en France, désigne un viol par fellation ou sodomie. Il a eu lieu deux fois selon le procureur, et est donc compté deux fois ; « tentative de viol au premier degré » ; »agression sexuelle au premier degré » ; »emprisonnement illégal au second degré » ; »attouchements non consentis » et «  agression sexuelle au troisième degré ».

Dominique Strauss-Kahn a déjà rejetté « avec la plus grande fermeté » les accusations à son encontre. Ses avocats, Benjamin Brafman et William Taylor, ont indiqué depuis plusieurs semaines que leur client plaidera non-coupable. Dans ce cas-là,  un procès sera organisé dans les prochains mois, et il devra affronter sa victime présumée.

S’il plaide coupable, ce qui constituerait un coup de théâtre, il n’y aura pas de procès et l’ancien ministre français négociera avec le juge un certain nombre d’années de prison, pas moins de cinq d’après les experts. Dimanche, Me Brafman a réitéré qu’à ses yeux son client « sera relaxé ».

La plaignante, une jeune femme de 32 ans d’origine guinéenne, ne sera pas présente, lundi. Ni ses avocats, ni le procureur, ni le juge, ne s’exprimeront sur le fond de l’affaire. Le procureur est tenu de transmettre ses preuves au fur et à mesure, pour permettre à la partie adverse de préparer sa défense : résultats des analyses ADN, vidéos de l’hôtel, témoignages écrits. De son côté, la défense est obligée de fournir à l’accusation un certain nombre d’éléments. Le juge déterminera la nature des preuves à transmettre et fixera un calendrier, notamment la date du procès.

 

source : lemonde.fr

,

Poster un commentaire

Fin du nucléaire en Allemagne : la France ne change pas de cap

Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit plaident pour «un grand débat sur le nucléaire en France».

Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit plaident pour «un grand débat sur le nucléaire en France». |Francois Guillot

Saluée par les écologistes, accueillie avec une extrême prudence par Areva et le Medef : la décision de l’Allemagne d’abandonner le nucléaire d’ici à 2022 provoque le débat en France ce lundi. L’UMP s’élève contre une sortie du nucléaire en France, rappelant que 85% de l’électricité en dépend, contre un quart en Allemagne.

Le PS reste également très prudent, tout en se prononçant pour le développement d’énergies renouvelables et alternatives.

François Fillon a affirmé lundi à Strasbourg que la France «respectait la décision allemande» de renoncer au nucléaire, mais que cela ne l’amenait pas à revenir sur son propre «choix», Paris jugeant que cette énergie constitue une «solution d’avenir».  «Nous pensons que l’énergie nucléaire est une solution d’avenir, notamment par rapport aux engagements que nous avons pris (…) sur la question des rejets de gaz dans l’atmosphère», a-t-il poursuivi.

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a lui estimé que la France ne pouvait se «passer de l’énergie nucléaire» dans les décennies qui viennent.

Interrogée sur Europe 1la secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, souhaite que Paris prenne le même chemin que Berlin. «Evidemment que ça nécessite plus d’efforts, mais c’est tout à fait possible. On est tellement en retard pour les énergies renouvelables en France, qu’on a une marge de progression considérable.» «Il faut sortir de cette intoxication mentale qui nous fait croire qu’il n y a pas d’autre énergie que le nucléaire», a-t-elle ajouté, estimant que «ce qu’il faut, c’est prendre cette décision. L’Allemagne et la Suisse montrent tout à fait qu’on peut faire sans le nucléaire».

Daniel Cohn-Bendit, qui juge que la décision allemande était «une chose annoncée et évidente», plaide pour «un grand débat sur le nucléaire en France». «Je suis absolument persuadé que la réflexion sur le nucléaire en France est sous-développée», souligne le député européen Europe Ecologie-Les Verts. «Il y a toujours un risque non maitrisable et économiquement, le nucléaire n’est pas soutenable et durable», affirme-t-il. «C’est d’ailleurs l’une des grandes négociations qu’il y aura entre les écologistes et le PS pour 2012», prévient Cohn-Bendit.

Benoît Hamon, porte-parole du PS, plaide lui pour que la question soit tranchée par un «arbitrage du peuple français» au moment de l’élection présidentielle. «Maintenant la France n’est pas dans la situation de l’Allemagne», nuance-t-il. Pour la France, il s’agit donc selon lui de «rattraper le retard» pris sur l’Allemagne dans le «développement d’un mix en matière d’énergies renouvelables».

Le numéro 2 du PS, Harlem Désir interrogé sur Canal+ pense que «nous aussi, nous devons nous préparer à la sortie progressive du nucléaire. On a été très bon dans le nucléaire, ça a joué un rôle à un moment. Demain, il faut qu’on soit pionnier dans le solaire, dans la géothermie, dans les éoliennes.» Et d’insister : «Personnellement, je pense qu’il faut se préparer à en sortir, même si ce sera long. Raison de plus pour commencer dès maintenant.»

Le secrétaire national du PS à l’international, Jean-Christophe Cambadélis, a déclaré sur RFI «On voit bien que Mme Merkel est extrêmement fragilisée dans sa coalition et qu’elle cherche l’électorat écologiste.»

La présidente du groupe nucléaire français Areva, Anne Lauvergeon
, est, elle, sceptique sur la mise en oeuvre de la mesure allemande, qualifiée de «totalement politique». Sur BFM Radio, elle n’exclut pas un retournement de situation : «d’ici 2022, il peut se passer beaucoup de choses», prévient-elle. Elle évoque une incertitude juridique, après que le numéro deux allemand de l’énergie RWE a porté plainte contre la fermeture forcée d’un de ses réacteurs. La fermeture déjà effective de sept réacteurs a, selon elle, «entraîné un renchérissement significatif des coûts de l’électricité en Allemagne, avec des conséquences pour la base industrielle installée».

La présidente du Medef, Laurence Parisot, juge, sur RMC/BFM TV, qu’il s’agit d’une «décision tout à fait majeure», qui risque de poser un «problème de compétitivité» pour l’Union européenne à terme. Elle souligne que les Etats-Unis n’ont pas l’intention de réduire leur production nucléaire et que la Chine est en train de la développer. «Est-ce que l’Allemagne fait ce choix tout en sachant qu’elle va continuer à importer du nucléaire de France ? C’est ce qu’on appelle la théorie du passager clandestin. Est-ce qu’il y a au contraire derrière cela un plan gigantesque d’innovation technologique ?» s’interroge-t-elle.

Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, 
se dit, «pour la France, totalement défavorable». Interrogé sur RTL, il souligne que «la situation de la France et de l’Allemagne vis-à-vis de l’indépendance énergétique n’est pas la même sur le nucléaire. 85% de notre énergie est produite par le nucléaire (…) C’est aujourd’hui un élément majeur de la puissance industrielle de la France».

 

source : LeParisien.fr 

, ,

Poster un commentaire

Un gendarme fauche un groupe d’enfants : une fillette tuée

Une camionnette de gendarmerie a percuté ce lundi après-midi un groupe d’enfants à Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire). Une fillette est décédée et sept autres enfants sont grièvement blessés.

Des véhicules de gendarmerie (illustration)

Des véhicules de gendarmerie (illustration) MaxPPP

Un terrible accident a eu lieu ce lundi en début d’après-midi à Joué-les-Tours (Indre-et-Loire). Le conducteur d’une camionnette banalisée de la gendarmerie a dérapé et renversé un groupe de 25 personnes, dont 23 enfants d’une école primaire toute proche, selon un porte-parole de la préfecture. Les enfants blessés ont tout de suite été évacués vers plusieurs hôpitaux de la région. Une douzaine d’ambulances se trouvaient sur les lieux en cette fin d’après-midi. Douze enfants de cet établissement, l’école primaire Mignonne, ont été blessés, dont cinq grièvement dans cet accident qui a eu lieu au rond-point de la Gitonnière dans cette commune située au sud de Tours.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la camionnette des gendarmes aurait glissé sur une plaque d’huile, une hypothèse non confirmée de source officielle. Les enfants sortaient de leur école et se dirigeaient vers le stade de rugby de la ville, où un poste de commandement avancé de crise a été installé par la préfecture d’Indre-et-Loire, a constaté l’AFP sur place. Le plan rouge a été déclenché. Le maire de Joué-lès-Tours et le directeur de cabinet du préfet, Edgar Perez, se sont immédiatement rendus sur place.

source : francesoir.fr

, , ,

Poster un commentaire

« Reviens, JFK, reviens ! », par Laurent Joffrin

Jean-François Kahn. (AFP)

Jean-François Kahn. (AFP)

Ainsi notre ami Jean-François Kahn, dans un acte respectable mais sinistre, a annoncé son intention d’abandonner le journalisme. Pourquoi ? Sans doute est-ce le résultat d’une longue réflexion sur le métier qu’il a exercé longtemps, autant que le contrecoup d’une malheureuse affaire médiatique qui l’a conduit à employer une expression incongrue et inappropriée. Mais faut-il que pour un mot de travers – le « troussage de domestique », aussitôt annulé par des excuses circonstanciées et crédibles, l’un des éléments les plus brillants de notre profession laisse soudain sa plume au vestiaire ?

Tout le passé de JFK montre que sa maladroite défense de DSK ne correspond en rien à sa pensée profonde et encore moins aux engagements qui ont été les siens depuis des décennies. Au contraire, Jean-François Kahn s’est fait une redoutable spécialité de dénoncer en tous lieux les hypocrisies et les mensonges des tenants de l’inégalité en général, parmi lesquels figurent en bonne place les tenants de l’inégalité hommes-femmes. Pourfendeurs du conformisme, JFK a par exemple décelé très tôt les dérives d’un autre anticonformiste, Eric Zemmour, dont les saillies médiatisées n’avaient d’autre fonction que de réhabiliter une vision réactionnaire de la société et du monde.

Et surtout, Jean-François Kahn a toujours offert l’incarnation tonitruante et talentueuse du journalisme à la française, qui nous manquerait cruellement s’il venait à se retirer. Nourri des grands ancêtres de la presse républicaine, émule des polémistes du XIXe siècle, il a fait vivre une tradition de débat, de controverse et de liberté de pensée indispensable à notre débat public. Personne n’était obligé d’être d’accord avec lui. Mais tout le monde a dû reconnaître, en dehors de quelques grincheux ou de quelques sarkozystes, qu’il jouait un rôle précieux dans la discussion démocratique en France. D’autant qu’il a su, tout autant qu’un homme d’écrit et de parole, être un homme d’action. Fondateur de plusieurs journaux, franc-tireur inspiré du républicanisme français, il a laissé un trace indiscutable dans l’histoire de la presse contemporaine et légué à des légions de lecteurs un hebdomadaire utile et énergique, qui a de surcroît le mérite de faire vivre une équipe courageuse de journalistes indépendants.

Tout cela pour dire que la presse sans Jean-François Kahn sera moins pluraliste, et plus ennuyeuse et que seuls se réjouiront à cette nouvelle les partisans des pouvoirs et du cynisme. Reviens, JFK, reviens !

Laurent Joffrin – Le Nouvel Observateur

, , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :