Archives de la catégorie Non classé

Le retour !

Après prés de 2 ans d’inactivité, le journal libre marque son grand retour. avec encore plus d’articles.

Publicités

Poster un commentaire

nous ne parlerons pas du mariage royal

en effet le journal libre trouve les médias assommants avec le mariage princier c’est pourquoi nous n’en parlerons pas ici .

1 commentaire

Au Havre, Sarkozy affiche son volontarisme politique

après les ardennes notre président est allé au havre où il a fait en sorte de se faire apprécier en caressent le peuple dans le sens du poil , aurait-il en vue les élections de 2012 ??? 

En déplacement, jeudi, au Havre, Nicolas Sarkozy a défendu la prime obligatoire aux salariés. Il a également affirmé sa volonté de rélancer la ligne à grande vitesse Le Havre-Paris.

«Moi, ce que je veux, c’est que ça avance. Nous n’avons pas le choix, nous devons nous adapter et nous avons tous les atouts pour réussir.» En déplacement jeudi au Havre, Nicolas Sarkozy a affiché son volontarisme politique. Défendant la prime obligatoire aux salariés, il a dénoncé «les murs du conservatisme et de l’immobilisme» de tous bords auxquels il a dû faire face, «à gauche parce qu’on aurait aimé le faire et qu’on ne l’a jamais fait, à droite parce que c’est trop, au centre parce que ce n’est pas encore assez».

Premier coup de pioche

Sarkozy a également réaffirmé sa volonté de réconcilier le pays avec sa façade maritime. «Aujourd’hui, déplore le chef de l’État, le premier port pour les containers français est Anvers… Je suis profondément européen, mais quand même», a-t-il dit, misant sur la réforme portuaire pour redresser la situation.

Même volontarisme au sujet du Grand Paris ou plutôt du développement de l’axe Seine avec un outil majeur, la future ligne à grande vitesse qui doit mettre Le Havre à une heure et quart de Paris. «Je serai au rendez-vous du Grand Paris comme sur tous les autres sujets», souligne Sarkozy. Le calendrier de réalisation n’est pas fixé, mais il annonce que le premier coup de pioche sera donné avant 2017, date du 500e anniversaire de la fondation du Havre par François Ier. Et à Laurent Fabius qui lui demande que l’État prenne des engagements forts, le chef de l’État répond que le député de Seine-Maritime fut premier ministre et ministre des Finances. «Si c’était si facile, pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant?».

Pour conduire à bien ce projet, Nicolas Sarkozy vient de nommer Antoine Rufenacht à la tête d’un commissariat au développement de la vallée de la Seine. Doté d’une administration de mission, l’ancien maire du Havre, dont la parole fait autorité dans la majorité présidentielle, sera directement en lien avec le chef de l’État.

source : lefigaro.fr

Poster un commentaire

François Hollande est fan de Zaz

François Hollande est fan de la chanteuse Zaz. Il l’a révélé lors de l’ouverture du festival du Printemps de Bourges hier. “J’espère voir Zaz car j’aime bien Zaz. Comme on dit quand on est jeune, j’ai même le CD”, a-t-il confié au micro d’I-Télé. L’intéressée, que l’élu socialiste n’a finalement pas pu rencontrer, empêtré qu’il était dans les bains de foule, avait quant à elle écarté l’idée de toute discussion politique, affirmant “ne pas être assez renseignée” et prévenant qu’on ne la “récupèrerait pas”.
Mais le candidat déclaré aux primaires socialistes ne s’est pas arrêté là. Il a également confié être fan de Camelia Jordana et a raconté que le chanteur Cali lui avait fait passer le message “Gagnez en 2012” sans que l’on sache s’il parlait spécifiquement de la gauche ou du député corrézien. François Hollande en a profité pour lancer une petite pique à l’endroit de Martine Aubry déclarant: “Je ne connais pas forcément la musique hip-hop autant que d’autres”.
“Je ne veux pas donner l’impression de chercher des soutiens. Je suis là pour la musique, l’ambiance, rencontrer les organisateurs et les élus locaux”, a-t-il souligné après avoir assisté aux concerts de Ben l’Oncle Soul et Cali. Filant la métaphore musicale, il a prôné l’harmonie et assuré ne pas croire “à la culture du soliste, à un moment le chœur doit opérer”.

source :nouvelobs.com

, , , , , ,

Poster un commentaire

Corse : une ancienne élue UMP abattue en pleine rue

L’ancienne maire UMP Marie-Jeanne Bozzi a été tuée par balles jeudi après-midi en pleine rue à Porticcio (Corse-du-Sud). D’après le site de Corse-Matin, l’ex élue de 55 ans a été assassinée vers 16 h 30, par des tireurs à moto.
Son corps reposait encore sur la chaussée vers 17 heures, sous un drap blanc, à proximité d’une puissante berline où elle devait prendre place. Des enquêteurs de la police judiciaire et le procureur de la République d’Ajaccio se sont immédiatement rendus sur les lieux de l’homicide.

Maire de 2001 à 2008 de Porticcio, Marie-Jeanne Bozzi avait dû démissionner de son poste après une condamnation pour fraude fiscale. L’édile avait ensuite été incarcérée trois mois avec son mari à la maison d’arrêt de Borgo. Elle avait également été mise en examen en 2009 pour association de malfaiteurs dans l’enquête sur la tentative d’assassinat déjouée contre l’ancien nationaliste Alain Orsoni, en 2008.

Marie-Jeanne Bozzi était la soeur de Ange-Marie Michelosi, une figure du banditisme corse abattue il y a trois ans. Depuis 2006 et la mort du parrain présumé de la Corse-du-Sud, Jean-Jé Colonna, le sud de l’île est le théâtre de nombreux règlements de comptes.

source : leparisien.fr

, , , , ,

Poster un commentaire

Famille disparue à Nantes: Trois corps retrouvés sous la terrasse

C’est clairement la «piste criminelle» qui est privilégiée par les enquêteurs de Nantes…

A Nantes, les découvertes macabres se succèdent au fil des heures. Dans l’affaire de la disparition d’une famille de six personnes, une source proche de l’enquête a déclaré que trois corps ont été retrouvés sous la terrasse du domicile de la famille. Ce jeudi matin, c’était une jambe «non identifiée» qui était retrouvée sous cette même terrasse.

Selon Xavier Ronsin, le procureur de la République de Nantes, il s’agit d’un «élément significatif» qui fait basculer l’affaire vers une «piste criminelle de séquestration et assassinat». Un appel à témoins a par ailleurs été lancé ce jeudi matin, au numéro suivant: 02 53 46 74 20. Les enquêteurs recherchent notamment trois véhicules, une Pontiac (immatriculée 562 BCE 44), une Citroën C5 (immatriculée 235 CJG 44) et une Renault (immatriculée 784 CGC 44).

Si les circonstances de leur disparition sont totalement inconnues, un témoignage rapporté par RTL pourrait faire avancer l’enquête: deux voisins assurent avoir vu le père de famille, il y a une quinzaine de jour, en train de remplir «son coffre de gros sacs, de cabas». Il a fait plusieurs «allers-retours», ont-ils dit. Et «les chiens ont hurlé à la mort deux nuits de suite» il y a trois semaines, ont-ils ajouté. Pour eux, c’est sûr, le père de famille «est en vie».

Une «mutation professionnelle urgente» en Australie?

Les parents, un commercial et une surveillante de lycée âgés respectivement de 50 et 48 ans, louaient une maison particulière en centre-ville de Nantes. Ils ont disparu «vers le 3 ou 4 avril» avec leurs quatre enfants âgés de 21, 18, 16 et 13 ans, ainsi que leurs deux chiens. «Cette famille vivait repliée sur elle-même», a précisé le procureur. Constatant que les volets de leur maison étaient fermés depuis un moment, les voisins ont donné l’alerte.

Une enquête a alors été ouverte, permettant de constater que tous les comptes bancaires de la famille avaient été clôturés et que les téléphones portables étaient éteints. Aucun appel ni connexion à Internet n’ont été constatés depuis le 3 ou le 4 avril à partir de la ligne de la maison et aucun aéroport ni aucune gare n’auraient non plus enregistré leur passage. Aucune trace de sang ou de violence, ni même de lutte, n’a été relevée dans le domicile de la famille. «La maison était propre, les armoires vidées. Il n’y avait pas de matériel informatique à l’intérieur», a également précisé un enquêteur de la police. «Il n’y avait pas de détritus», a ajouté une source policière, précisant que les unités centrales des ordinateurs avaient disparu.

L’école de deux des enfants a reçu il y a une dizaine de jours un courrier des parents signalant que les enfants ne reviendraient plus en raison d’une «mutation professionnelle urgente» du père en Australie, a expliqué à l’AFP ce jeudi le directeur de l’école la Perverie Sacré Coeur, Olivier Bouissou.

Des «explications délirantes»

Avant de disparaître, la famille a laissé d’autres écrits «délirants et contradictoires», relate le procureur. «Les proches ont ainsi reçu un courrier dans lequel Monsieur expliquait qu’il était agent secret pour le compte des Etats-Unis et qu’il devait y aller dans le cadre d’un programme de protection des témoins», indique-t-il. Le père de famille avait également appelé l’employeur de sa femme pour lui indiquer qu’elle avait une gastro-entérite, puis qu’elle avait été hospitalisée, avant que le patron ne reçoive une lettre de démission mystérieuse, rapporte Europe 1. La radio précise également que la mère de famille, très croyante, était allée voir une religieuse, pour lui dire: «Priez pour moi, je vais en avoir besoin».

Un périmètre de sécurité est dressé depuis ce jeudi matin autour du domicile situé sur un boulevard très passant. Garée à une cinquantaine de mètres, une Golf noire ayant, selon des voisins, appartenu à la famille, est également gardée par un policier. Un court message aurait été écrit à la main dans le pollen déposé sur la carrosserie: «T’avais pas le droit. Tu nous manques. PK».

, , , , , ,

Poster un commentaire

Sarkozy défend la prime aux salariés au nom de la « justice »

LE HAVRE (Reuters) – Le président Nicolas Sarkozy a défendu jeudi, au nom de la justice, la future prime que les entreprises devront verser à leurs salariés quand elles distribueront des dividendes en augmentation.

Selon le dispositif arbitré mercredi – et critiqué par les syndicats, le patronat et l’opposition -, la négociation d’une telle prime sera obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés et facultative pour les autres.

La politique économique mise en oeuvre par le gouvernement pour favoriser la compétitivité des entreprises françaises doit être assortie d’un partage plus juste des résultats, a déclaré Nicolas Sarkozy, en marge d’un déplacement au Havre.

« La question de la justice n’est pas celle du nivellement, c’est celle qui consiste à convaincre chaque Français que quand la crise est arrivée, ils ont souffert, on leur a demandé de faire des efforts », a-t-il dit.

« Mais quand la reprise arrive, ceux à qui on a demandé des efforts doivent être les premiers bénéficiaires de cette reprise. C’est une affaire de justice », a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy a expliqué demander depuis deux ans aux partenaires sociaux de négocier sur le partage de la valeur.

Mais « la négociation n’a pas avancé d’un centimètre. Et j’avais dit, si vous ne négociez pas, l’Etat prendra ses responsabilités », a-t-il souligné.

source : lepoint.fr

, , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :